Questions disputées t.1 ; le premier principe ; l'individuation Questions disputées t.1 ; le premier principe ; l'individuation
Questions disputées t.1 ; le premier principe ; l'individuation
Questions disputées t.1 ; le premier principe ; l'individuation

Questions disputées t.1 ; le premier principe ; l'individuation (édition bilingue français/latin)

Traduction ALAIN BOUREAU  - Langue d'origine : LATIN

À propos

Ce volume inaugure l'édition bilingue en six tomes des Questions disputées, véritable somme inédite, datant des années 1290. Son auteur, le franciscain Richard de Mediavilla, est un penseur scolastique fort important et profondément original, dont l'oeuvre philosophique et théologique a été influente jusqu'au XVIIe siècle avant de tomber dans un injuste oubli. Ces huit premières questions constituent la partie la plus métaphysique de l'ouvrage. Les cinq premières forment en effet un traité du premier principe, axé sur la question de l'infini, du possible et de l'éternité du monde. Alors que les disputes antithomistes s'apaisaient, ces questions reprenaient de la vivacité avec de nouvelles formulations dans les années 1290. Les questions 6, 7 et 8 ont une forte cohérence : elles constituent un véritable traité de l'individualisation. Le tournant scotiste qui dissocie l'individualisation de la matière doit beaucoup à Mediavilla.



Rayons : Arts et spectacles > Architecture / Urbanisme

  • EAN

    9782251610030

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    368 Pages

  • Longueur

    19.5 cm

  • Largeur

    13 cm

  • Épaisseur

    2.5 cm

  • Poids

    442 g

  • Distributeur

    Belles Lettres

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Multilingue   Broché  

Richard De Mediavilla

Le moine franciscain Richard de
Mediavilla (c.1243-1308) est un penseur
scolastique profondément original et de
première importance, pionnier du grand
tournant de la pensée qui apparaît chez
Duns Scot et chez Ockham. Son oeuvre
philosophique et théologique a été
influente jusqu'au XVII
e siècle.

empty