• Simple dit « oh, oh, vilain mot » quand Kléber, son frère, jure et peste. Il dit « j'aime personne, ici » quand il n'aime personne, ici. Il sait compter à toute vitesse : 7, 9, 12, B, mille, cent. Il joue avec des Playmobil, et les beaud'hommes cachés dans les téphélones, les réveils et les feux rouges. Il a trois ans et vingt-deux ans. Vingt-deux d'âge civil. Trois d'âge mental. Kléber, lui, est en terminale, il est très très courageux et très très fatigué de s'occuper de Simple. Simple a un autre ami que son frère. C'est Monsieur Pinpin, un lapin en peluche. Monsieur Pinpin est son allié, à la vie, à la mort. Il va tuer Malicroix, l'institution pour débiles où le père de Simple a voulu l'enfermer, où Simple a failli mourir de chagrin. Monsieur Pinpin, dans ces cas-là, il pète la gueule. Rien n'est simple, non, dans la vie de Simple et Kléber. Mais le jour où Kléber a l'idée d'habiter en colocation avec des étudiants, trois garçons et une fille, pour sauver Simple de Malicroix, alors là, tout devient compliqué.

  • Tu peux croire en Dieu, ou pas. Tu peux croire en ce Dieu-ci plutôt qu'en ce Dieu-là. Ce que cet homme, ce Jésus a dit, ce qu'il a vécu il y a plus de 2000 ans, n'est pas pour moi une question de foi, mais une question d'actualité. Réfléchir sur son message peut infléchir notre vie et bousculer notre façon d'aimer.

  • En ce mois de décembre 1843, il fait très froid à Paris. C'est peut être le dernier Noël de Hugues, 9 ans, qui est très malade. Son souhait le plus cher serait qu'on lui apprenne à lire. Mais sa soeur aînée, Jeanne, ne sait pas lire. Chez les riches voisins où elle est couturière, elle vole un livre et l'offre à son frère...

empty