• Prier 15 jours avec Pier Giorgio Frassati nous met au contact d'une de ces âmes de feu, passionnées, qui vont droit au but. Né dans une famille de grand renom, Pier Giorgio a tout pour s'installer dans une vie confortable et mondaine. Pourtant il choisit une autre voie, celle du service des plus pauvres dans les faubourgs de Turin. Malgré l'incompréhension de ses proches, il étonne tout autant par sa volonté et son humilité que par sa gaieté et son énergie inépuisable. Alpiniste de haut niveau, il parcourt les montagnes et y découvre la joie du dépassement de soi. Investi dans de nombreux mouvements étudiants, Giorgio est également très actif dans les mouvements politiques de son temps, combattant le fascisme naissant. La lecture de ses lettres nous révèle son amour profond pour ceux qui sont délaissés, mais aussi les luttes qu'il doit mener pour persévérer dans son désir de servir ses frères. A l'âge de vingt-quatre ans, Pier Giorgio, sur le point de terminer ses études d'ingénieur, contracte la poliomyélite et meurt soudainement le 4 juillet 1925.
    Béatifié en 1990, il est le saint patron des sportifs.

  • Personnalité attachante, le bienheureux Pier Giorgio Frassati, mort en 1925 à 24 ans, épris de Dieu et serviteur des plus pauvres est, encore de nos jours, peu connu en France. Lors de sa béatification le 20 mai 1990, Jean-Paul II l'a surnommé « l'homme des 8 béatitudes ».
    Fils du fondateur de l'un des plus grands quotidiens italiens, la Stampa, le jeune turinois alpiniste, droit et entier, choisi d'appartenir au tiers-ordre dominicain et de vivre dans la simplicité et l'humilité au service des plus démunis. Les lettres à ses amis avec lesquels il a fondé « la Compagnie des types louches » révèlent sa joie de vivre et la profondeur de ses choix enracinés dans l'Evangile. Un jeune témoin avalanche de joie et de charité pour aujourd'hui.

empty