Cerf

  • Comment se comporter en fils, s'il n'y a plus de figure du Père?? Et comment être père, si toute tradition semble attaquable, et s'il n'y a plus rien de permanent à transmettre?? Le nouvel essai de Jacques Arènes explore ainsi la fragilité des liens de filiation en ce début de XXIe siècle.
    Aucun pessimisme toutefois : le psychanalyste ne déplore pas la fin de la folle verticalité patriarcale, pas plus qu'il ne regrette ce que Freud appelait «?la mort du père?». Il regarde plutôt avec admiration et bienveillance le comportement novateur des fils et des filles, bien obligés de vivre dans ce monde qu'on leur a transmis, et qui va mal. Et si l'absence de testament de la génération précédente était une merveilleuse chance de liberté pour ceux qui arrivent??
    Un livre qui donne des clés pour comprendre et des raisons pour espérer.

  • Qu'est-ce que l'enfant ? La personne humaine ? Le bonheur ? En quoi la sexualité est-elle relationnelle ? Comment apprendre à aimer ? Pourquoi la différence sexuelle est-elle une chance ? Notre actualité pose la question de l'éducation sexuelle de façon dramatique : pression incessante de certains lobbys ; pression grandissante de la pornographie sur les enfants, et pression politique pour le choix du genre, que promeuvent les manuels scolaires comme l'environnement des enfants.
    Il nous faut repenser de façon urgente la question de l'éducation sexuelle. Et pour cela trouver, comme dirait le pape François, un « langage nouveau et plus approprié ».
    C'est ce que propose ce livre manifeste qui s'appuie sur la psychologie de l'enfant et la lumière de la foi.
    Retrouver à l'école comme à la maison le caractère propre d'une éducation affective relationnelle et sexuelle digne de la personne, incompatible avec la culture de la jouissance qui l'isole et l'enferme dans la dépendance de l'addiction.
    Un ouvrage essentiel pour les parents mais aussi pour les éducateurs, les enseignants et les directeurs d'école, soucieux d'approfondir le caractère propre de leur établissement d'Enseignement catholique.
    Des propositions concrètes pour les parents comme pour l'école.

  • Co-naissance

    Marine De Poncins

    • Cerf
    • 18 Avril 2019

    Alors que l'environnement social et professionnel se fait stressant et que l'ultra-médicalisation est devenue la règle, comment les femmes peuventelles encore considérer la maternité comme une voie d'épanouissement ? Et si le « délit de grossesse » et le harcèlement des femmes enceintes dans les entreprises venaient simplement d'une méconnaissance du génie féminin que la maternité révèle ?
    Forte de son expérience singulière et des témoignages qu'elle a recueillis, Marine de Poncins propose ici de revenir à l'essence de cette aventure humaine extraordinaire : la co-naissance, ce processus de transformation vécu par la femme qui devient mère. Loin d'être un fardeau, ces changements physiques, psychologiques et émotionnels, qui entraînent un autre rapport à soi, au temps et aux autres, apparaissent alors comme une source inépuisable de ré-humanisation pour l'entreprise et pour la société.
    Une dose d'optimisme à consommer sans modération.

  • La loi du 17 mai 2013 ouvrant le mariage aux personnes de même sexe avait pour objectif de répondre à une demande d'égalité de couples, c'est-à-dire à une revendication d'adultes. Ce faisant, ont été occultées, volontairement, les conséquences d'une telle réforme pour l'enfant.
    Sur le fondement de l'intérêt supérieur de l'enfant et de ses droits inaliénables, il est urgent de rétablir la cohérence de la filiation qui, quelles que soient les circonstances, doit avant tout s'ancrer dans la réalité et, en cas d'impossibilité, respecter la vraisemblance.
    Quels sont les besoins fondamentaux de l'enfant ? Quels sont ses droits face aux possibilités qu'offre actuellement la biomédecine ? Existe-t-il un « droit à l'enfant » que des adultes puissent aujourd'hui lui opposer ?
    Pour y répondre, le regard croisé de pédopsychiatres et de juristes que propose ce livre est précieux.
    Le droit a trop oublié l'enfant. Et, ce faisant, il le met en danger.
    Ce livre veut servir de socle à l'écriture ambitieuse d'une nouvelle loi sur la filiation, qui se substituera à la loi du 17 mai 2013 et la dépassera. C'est ce à quoi nous invite la Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948, qui rappelle que « la famille est l'élément naturel et fondamental de la société et a droit à la protection de la société et de l'État ».

    Sous la direction d'Élizabeth Montfort et Clotilde Brunetti-Pons Ont contribué à cet ouvrage : Christian Flavigny, Michèle Fontanon-Missenard, Anne Gilson-Maes, Aude Mirkovic, Bénédicte Palaux-Simonnet.

empty