• Ce que les chrétiens appellent « Ancien Testament » correspond en partie - mais en partie seulement - au texte de la Bible hébraïque. Quelles sont les différences entre les deux textes ? Comment expliquer la formation du canon biblique, cette composition dans laquelle la tradition a consacré le texte sacré ?
    En archéologue des mots, le professeur Thomas Römer mène l'enquête et met au jour, sous les strates accumulées par les multiples compilateurs et rédacteurs, les origines diverses d'un livre pas comme les autres. Appliquant la méthode historico-critique, il retrace la formation des trois parties de la Bible en les situant dans leurs contextes socio-historiques respectifs.
    Une plongée fascinante qui vous fera lire la Bible d'un oeil neuf

    Ajouter au panier
    En stock
  • Comment un dieu parmi d'autres est-il devenu Dieu ? Telle est l'énigme fondatrice que cette plongée aux sources du monothéisme se propose d'élucider en parcourant, sur un millénaire, les étapes de son invention.
    D'où vient ce dieu ? Quels étaient ses attributs et quel était son nom avant que celui-ci ne devienne imprononçable ? Sous quelles formes était-il vénéré ? Pourquoi les autres divinités déchurent-elles ?
    À la lumière de la critique historique, philologique et exégétique et des plus récentes découvertes de l'archéologie et de l'épigraphie, Thomas Römer livre les réponses d'une enquête passionnante sur les traces d'une divinité de l'orage et de la guerre érigée, après sa « victoire » sur ses rivaux, en dieu unique, universel et transcendant.
    />
    Avec une postface inédite.

    Ajouter au panier
    En stock
  • Après l'intérêt suscité par Une bible des femmes, voici une suite d'échos masculins. Avec B majuscule cette fois-ci? Oui, car la bible des hommes est déjà écrite: c'est la Bible! Tous les rédacteurs bibliques (jusqu'à nouvelle preuve) furent des hommes. Faut-il encore leur donner la parole alors qu'ils l'ont tant monopolisée?
    Oui, car les hommes aussi ont besoin de se découvrir pluriels et faillibles, libérés du rôle de «l'homme» figé pour l'éternité. Pour développer le dialogue contemporain au sujet des textes bibliques, c'est en tandem mixtes et oecuméniques que les auteurs ont exploré les diversités des masculinités dans la Bible, débordant bien des stéréotypes du genre masculin. Ces dialogues lèvent le voile sur les fragilités des douze apôtres pourtant modèles de l'Église chrétienne, l'apôtre Paul mère des croyants, Job pourtant père, mari et croyant idéal détruit, Samson perdu par sa virilité, David plus hésitant que royal, bien des paternités délicates, des maris chargés non de dominer mais d'aimer, des dirigeants dont la bonne moralité ne suffit pas...
    Le regard de ces spécialistes en sciences bibliques et en théologie montre que le masculin fut une quête délicate, et qu'il ne peut être un bastion à défendre.

  • Quand et pourquoi la Bible a-t-elle été écrite ? Que savons-nous des premiers patriarches ? Quand le monothéisme est-il apparu ? Comment le peuple d'Israël est-il entré en possession de la Terre promise ? Jérusalem a-t-elle toujours été le centre de l'ancien Israël ?
    Pour la première fois, il est possible de répondre à ces questions avec un haut degré de certitude. Car les auteurs, Israel Finkelstein et Neil Asher Silberman, puisent leurs arguments dans les découvertes archéologiques les plus récentes, entreprises en Israël, en Jordanie, en Égypte, au Liban et en Syrie.
    Loin de sortir désenchanté de cette mise à plat historique du Livre des livres, le lecteur est d'autant plus fasciné par ces nomades et ces agriculteurs d'il y a trois mille ans, qui ont su fabriquer, en des temps de détresse ou de gloire, un récit dont la fécondité n'a cessé d'essaimer au-delà de ce peuple.

    Ajouter au panier
    En stock
  • Voici le livre choc, à la fois révolutionnaire et rationnel, qui dévoile le sens caché de la Bible. C'est en exégète, non pas en ésotériste, que l'auteur décrypte ici, pour la première fois, les nombres sacrés qui structurent le saint alphabet hébreu et en donnent la clef.
    Que signifie l'alliance des nombres et des lettres qui parcourt en filigrane les Écritures, qui conditionne tant de mystérieuses relations symboliques, qui détermine tant de curieuses anomalies graphiques ou grammaticales, qui anime tant de précisions pourtant énigmatiques scrupuleusement reproduites de siècle en siècle ?
    Comment interpréter les âges auxquels sont morts les Patriarches Abraham, Isaac et Jacob (175, 180 et 147 ans) ? Comment le pentagramme du Nom divin, Y H Sh W H, relie-t-il l'Ancien au Nouveau Testament ? Comment ce code connu des Pères de l'Église, puis perdu et retrouvé pour partie à la Renaissance, nous permet-il, grâce à cet ouvrage refondateur, de réviser notre lecture ?
    Un événement appelé à provoquer la passion, la réflexion et à approfondir le savoir.

  • Le livre des Nombres Nouv.

    C'est Olivier Artus, recteur de l'université catholique de Lyon, ancien membre de la Commission biblique pontificale et prêtre du diocèse de Sens-Auxerre qui se fait ici votre guide pour découvrir le livre des Nombres.

    Identification de l'auteur ou des auteurs, contexte scripturaire, historique, culturel et rédactionnel, analyse littéraire, structure et résumé, examen détaillé des grands thèmes, étude de la réception, de l'influence et de l'actualité, lexiques des lieux et des personnes, chronologie, cartes géographiques, bibliographie : les plus grands spécialistes de l'Écriture se font votre tuteur. « Mon ABC de la Bible », ou la boîte à outils d'une lecture informée et vivante du Livre des Livres.

  • La Bible hébraïque, que les chrétiens appellent « Ancien Testament », n'est pas tombée du ciel. Fruit d'une longue maturation, complexe mais passionnante, elle soulève bien des questions et n'est pas toujours très facile d'accès.
    S'agit-il d'un livre d'histoire ou de mythologie ? Est-elle vraiment monothéiste ? Ne légitimerait-elle pas la violence ? Condamne-t-elle l'homosexualité ? Pourquoi le judaïsme interdit-il de prononcer le nom de Yhwh ? D'où vient l'idée de peuple élu ?
    En analysant la Bible comme n'importe quel texte, Thomas Römer donne des clés pour comprendre un livre pas comme les autres, au fondement des trois grands monothéismes.

    Ajouter au panier
    En stock
  • Comment tuer Jésus ? En voulant ignorer le mal. Trop longtemps, l'Église s'est tue sur les abus qui avaient lieu en son sein. Trop longtemps, l'Église n'a pas confronté ce scandale à la lumière de l'Écriture. Trop longtemps, l'Église a cru qu'elle n'avait qu'à continuer un chemin déjà connu.
    C'est pourquoi Philippe Lefebvre a décidé de prendre la parole. Sans outrance ni effet, sans fard ni concession, le plus créatif des exégètes éclaire les témoignages contemporains à la lumière de nombreuses pages bibliques et montre comment toute intervention divine refuse les sentiers tracés d'avance. Et combien sont exaltés, au contraire, la disponibilité, l'éveil, la bifurcation, afin de ne laisser personne sur le bord du chemin.
    De Moïse, qui fait un détour pour rencontrer Dieu dans le Buisson ardent, au Samaritain de la parabole, qui fait un détour pour prendre soin d'un blessé, la logique du cheminement est de savoir bifurquer pour un bien qui, pour être inconnu, n'en est pas moins pressenti comme supérieur, nécessaire.
    Voilà ce que nous enseigne Dieu lui-même, qui va à rebours des silences coupables et des processus convenus.
    Sinon ? Sinon, notre silence tue Jésus, son enseignement et tous ceux qui, en Lui, sont bafoués.
    Un livre choc. Un écrit salutaire.

  • La Bible est un livre qui a façonné l'Histoire. Cet essai en dévoile la préhistoire.
    Quelle est la source des croyances dont nous sommes les héritiers ? Et quelle est la véritable nature du dieu de la Bible ?
    S'appuyant sur les dernières découvertes, cette enquête nous mène vers un monde secret, celui des forgerons qénites de l'Âge du Bronze. Elle dévoile en quoi leur expérience unique de la métallurgie leur fit découvrir yhwh, ce dieu révolutionnaire qui incite l'homme à se surpasser pour vivre libre. Sur la base de ce potentiel émancipateur, les premiers Israélites ont élaboré un nouveau type de société au xiiie siècle avant notre ère, en plein déclin des empires égyptien et hittite. C'est cette histoire aujourd'hui ignorée que pour la première fois La Forge de Dieu nous révèle.

  • « J'ai lu la Bible » est une collection originale et accessible à tous pour renouveler sa lecture de la Bible et se laisser transformer par elle. Dans chaque ouvrage : un nouveau livre biblique et un parcours pour expérimenter le coeur de ce livre. Vous trouverez ici :
    - Le texte de Mt dans son intégralité ; pour lire un évangile de A à Z.
    - Une introduction et de nombreux commentaires ; pour nourrir la réflexion et la méditation personnelles.
    - Un parcours guidé : lecture, prière, réflexion, questions, exercices... ; pour devenir disciple missionnaire (avec Mt).

  • On a longtemps considéré que la Bible justifiait et encourageait la domination de l'homme sur la femme. Pourtant une lecture attentive, du Premier comme du Nouveau Testament, révèle une tout autre réalité. Loin d'être machistes, ces récits délivrent bien au contraire, un message positif et libérateur à l'égard des femmes.
    Dans cet ouvrage, Valérie Duval-Poujol nous propose une lecture renouvelée des textes bibliques qui encourage les femmes à réaliser pleinement leur vocation. Elle démontre que nul ne peut se réclamer de la Bible pour les bâillonner dans la société ou leur imposer une quelconque soumission conjugale.
    Égales aux hommes en droits, en valeur et en dignité, rien ni personne ne devrait les empêcher de mettre leurs dons au service de la communauté humaine et ecclésiale, comme elles le souhaitent.
    Une approche théologique et exégétique qui dévoile les interprétations bibliques erronées pour un positionnement plus juste sur cette question essentielle de l'égalité hommes-femmes.

  • Les historiens de l'Israël ancien ont toujours eu tendance à suivre le modèle narratif de la Bible, en cherchant à prouver l'historicité de celle-ci.
    Mario Liverani, dans ce livre qui fut un événement et a déjà acquis le statut de référence, inverse la perspective : il relit les grands récits de l'Ancien Testament à partir des enseignements de la recherche contemporaine sur l'histoire d'Israël et du Proche-Orient ancien. Il offre une enquête sans égale sur les conditions politiques et religieuses dans lesquelles Israël, parallèlement au cours ordinaire de son histoire, a su forger son épopée, écrire une « histoire inventée ».

    Ajouter au panier
    En stock
  • Entre sacralisation et méfiance, ce passionnant ouvrage présente une histoire profane de la Bible, permettant non pas de nous conduire au coeur de son contenu, comme la plupart des études existantes, mais de nous faire connaître l'histoire de sa constitution, de sa transmission - fabrication et traduction comprises -, et de son rayonnement.
    D'où vient ce monument de notre culture ? Par quels détours est-il parvenu jusqu'à nous ? Comment se fait-il que, sous un même titre, on trouve des volumes organisés de différentes manières, et des textes présentant des divergences ? Ses traductions furent-elles fidèles ?
    Un passionnant essai qui s'adresse aux esprits curieux de l'histoire de la pensée et des littératures comme aux férus d'histoire sainte qui veulent aller au-delà de la seule pensée religieuse.

    Ajouter au panier
    En stock
  • Parmi la galerie de portraits féminins que nous offrent les Ecritures, le 9e Cahier de l'Association biblique catholique de Suisse romande (ABC) retient quelques figures centrales pour l'Ancien comme pour le Nouveau Testament. Issu de deux sessions d'été, l'ouvrage dessine le visage d'Agar et de Sarah (Genèse 16 et 21), de Rebecca (Genèse 24), des deux Tamar (Genèse 38 et 2 Samuel 13), des accoucheuses des petits Hébreux (Exode 1), d'Anne la mère du prophète Samuel (1 Samuel 1), de la veuve de Sarepta avec Elie (1 Rois 17), de la Sarah de Tobie. Il propose ensuite l'exploration des « trois Madeleine en une », d'Hérodiade, commanditaire du meurtre de Jean-Baptiste (Marc 6), de la veuve de Naïn affligée par la mort de son fils unique (Luc 7), de Marthe et de Marie (en Luc 10, comme en Jean 11) et de la visite de Marie de Magdala au tombeau vide (Jean 20).
    Les dossiers réunis dans ce livre peuvent servir de base de travail pour des groupes bibliques et leurs animateurs et de référence pour les lecteurs. La perspective est comme toujours pour les Cahiers de l'ABC une approche de type « canonique », c'est-à-dire situant les passages les uns par rapport aux autres, à l'intérieur du Canon biblique des Ecritures, de façon à offrir un commentaire de la Bible par elle-même.
    L'ouvrage veut ainsi nourrir la lecture, la prière et la vie des destinataires et renforcer la conviction du pape François selon laquelle il s'agirait décidément de confier davantage de postes à responsabilités à des femmes en Eglise catholique.

  • Perdus au cours des vicissitudes de l'histoire ou condamnés par l'Église naissante, les textes « apocryphes » réunis dans cette Bible oubliée ont continué à circuler par des voies souterraines, dans des groupes discrets ou des Églises excentrées comme l'Église éthiopienne, tout en continuant d'influencer les courants majoritaires. Ces versants occultés de la littérature biblique sont rendus accessibles dans une lecture suivie, situés et interprétés par J.R. Porter, théologien anglais de renom.
    Attribuées à des grandes figures bibliques comme Abraham, Hénoch, Elie, Paul, Pierre ou Philippe, ces paroles nous font vivre la création des anges, la déchéance de Satan, aussi bien que la vie quotidienne de l'enfant Jésus. Adam et Eve donnent chacun leur version de la Chute, tandis que le Christ délivre des aphorismes gnostiques dans l'Évangile de Thomas.
    Témoins d'une Antiquité où florissaient les vocations prophétiques et les interprétations divergentes, ces voix sont restituées par J. R. Porter dans une polyphonie tour à tour apocalyptique et essénienne, judéo-chrétienne et gnostique.

    Ajouter au panier
    En stock
  • C'est Gérard Billon, prêtre, enseignant à l'Institut catholique de Paris, président de l'Alliance biblique française, directeur du Service biblique Évangile et Vie et de la revue Cahiers Évangile, qui se fait ici votre guide pour entrer dans l'Ancien Testament.

    Identification de l'auteur ou des auteurs, contexte scripturaire, historique, culturel et rédactionnel, analyse littéraire, structure et résumé, examen détaillé des grands thèmes, étude de la réception, de l'influence et de l'actualité, lexiques des lieux et des personnes, chronologie, cartes géographiques, bibliographie : les plus grands spécialistes de l'Écriture se font votre tuteur. « Mon ABC de la Bible », ou la boîte à outils d'une lecture informée et vivante du Livre des Livres.

  • Du passage des Hébreux à travers la mer Rouge, l'aventure de Jonas jeté à la mer, à Jésus marchant sur les eaux du lac de Tibériade, cet élément joue un rôle de premier plan dans l'interprétation des signes de l'action de Dieu. Violente et incontrôlable comme au Déluge , la mer est le lieu de forces obscures pour la mythologie antique. Mais elle devient aussi source de purification puis de sacrement par l'eau qui jaillit du côté du Christ à sa mort.
    Ce que dit la Bible sur l'eau nous offre le regard que la Bible nous transmet sur cet élément vital et aujourd'hui menacé de pénurie sur notre planète ?

    Ajouter au panier
    En stock
  • L'homme est profondément lié à son Créateur et de tout temps s'est exprimé le besoin d'honorer comme de servir le Divin. La tradition juive est riche de pratiques cultuelles dont héritera l'Eglise. Le clergé, comme service au culte, en est un élément essentiel, même si la Bible ne manque pas d'en mentionner les dangers, les pièces, les abus...

    On doit aussi à la tradition juive le rôle essentiel du repos sabbatique, dans sa double dimension : libérer du temps pour Dieu et pour l'homme.

    Le Nouveau Testament vient actualiser les rites de la Loi mosaïque moyennant le rapport établi par la médiation du Christ glorifié et la puissance sanctifiante de son Esprit, au coeur d'une Église découvrant petit à petit sa propre pratique liturgique.

  • En 1895, Elizabeth Cady Stanton réunit un comité de vingt femmes pour réécrire la Bible.  Elles découpèrent les passages qui parlaient des femmes, et les commentèrent selon leurs convictions.
    Que deviendrait une entreprise de réécriture de la Bible au XXIe siècle par les femmes? En profitant des découvertes en sciences bibliques et grâce aux questions critiques féministes, ce livre réunit à nouveau un comité de vingt femmes théologiennes, protestantes et catholiques francophones (québécoises, françaises, suisses), afin de s'emparer des thématiques majeures liées aux femmes et d'en offrir un commentaire à partir d'une dizaine de thèmes fédérateurs, en mettant en évidence comment les textes bibliques peuvent être lus à frais nouveaux.

  • Qui n'a en tête une représentation de l'Apocalypse, avec ses créatures, ses foules, ses combats titanesques, ses déluges d'eau, de feu et de lumière. Ce livre a toujours fasciné mais sa richesse symbolique perd parfois celui qui désire y entrer.
    En 15 clés de lectures, qui sont autant de symboles connus (les anges, les créatures, les villes, les cataclysmes ...) que l'auteur va décrypter pour nous permettre de comprendre le sens spirituel de ce livre si connu et si mal compris.

  • Au travers de l'exploration biblique, Ce que dit la Bible sur le sport investit les articulations possibles entre les « mondes » des disciplines sportives et de la Parole, avec cette question interpelante : « Pourquoi donc le sport est-il devenu la religion universelle du XXIe siècle ? » Mais c'est aussi donner la Bible pour compagne aux sportifs, c'est-à-dire à tous les lecteurs désireux de trouver dans l'Écriture une nourriture pour leur chemin de vie, leur ascension vers les sommets du salut, leur terrain existentiel, sociétal et ecclésial.
    Les douze chapitres s'enchaînent tels un « grand Chelem. » scripturaire et spirituel et invitent à faire partie de l'équipe de l'humanité réconciliée, en quête de la couronne de sainteté promise à tous. Le sport « révèle » autant les orientations de notre société postmoderne que chacun de nos tempéraments. N'est-ce pas précisément ce que la « Révélation » biblique veut accomplir : dénoncer l'injustice et nous conduire à la joie en plénitude ?

  • "Non, le Nouveau Testament et même saint Paul ne peuvent être taxés de misogynie ! C'est l'une des affirmations fortes de cette nouvelle étude du bibliste Yves-Marie Blanchard, qui évoque les personnages féminins traversant les Évangiles et les autres écrits néotestamentaires. Scrutant les textes au plus près, il souligne combien les femmes y tiennent une place éminente.
    Trois approches sont ici privilégiées : contextuelle, par l'évocation du cadre et du milieu de l'époque ; littéraire, par l'analyse des textes et du regard de Jésus sur les différents personnages ; enfin théologique.
    Plus largement, cette réflexion et les modèles proposés appellent à s'interroger sur l'Église d'aujourd'hui, sans pour autant verser dans le fondamentalisme ou les anachronismes malvenus.
    Une invitation à relire, à découvrir ou redécouvrir les personnages féminins du Nouveau Testament au-delà des clichés.

    AUTEUR Prêtre du diocèse de Poitiers, agrégé de lettres, bibliste, le père Yves-Marie Blanchard est professeur honoraire de l'Institut catholique de Paris. Il a publié de nombreux ouvrages dans le domaine biblique, notamment sur saint Jean, et chez Salvator La Bible, parole une et plurielle (2019)."

  • Les formes de la souffrance sont multiples. La moins scandaleuse est celle qui résulte du péché des humains.
    Celle-là, si l'on peut dire, a une explication. Mais il y a les maladies, des accidents absurdes, des catastrophes naturelles, toutes celles à propos desquelles nous posons inévitablement la question du pourquoi. Nous sommes là dans le domaine du mystère, du scandale, et du problème posé à la raison théologique : comment un Dieu bon peut-il permettre de telles horreurs ?
    À ces listes, il faut encore rajouter la mort, le vieillissement et le deuil. Faut-il alors se résoudre à ce que l'existence soit absurde ?
    La Bible ne serait pas la Bible si elle était indifférente à ces questions.

  • C'est Ludovic Nobel, prêtre, docteur en théologie, enseignant les écrits néotestamentaires à l'université de Fribourg (Suisse), qui se fait ici votre guide pour entrer dans le Nouveau Testament.
    Identification de l'auteur ou des auteurs, contexte scripturaire, historique, culturel et rédactionnel, analyse littéraire, structure et résumé, examen détaillé des grands thèmes, étude de la réception, de l'influence et de l'actualité, lexique des lieux et des personnes, tables chronologiques, cartes géographiques, bibliographie : les plus grands spécialistes de l'Écriture se font votre tuteur. « Mon ABC de la Bible », ou la boîte à outils d'une lecture informée et vivante du Livre des Livres.

empty