Arts et spectacles

  • Notre-Dame-des-Plantes

    Gilles Clément

    • Bayard
    • 14 Avril 2021

    Le jardinier paysagiste, voyageur du monde et écrivain Gilles Clément imagine : puisque, après l'incendie qui a détruit la toiture de Notre-Dame, la lumière est enfin entrée dans ce lieu, on pourrait en faire un jardin ! « La dernière aventure de Notre-Dame est un envol du chapeau par la force des flammes. Et brutalement, on y voit clair. Pourrait-on bénéficier de cette offre en ce siècle délicat des gestions de l'énergie ? Alors installons une serre, un jardin et, pourquoi cultivons-y une vigne grimpante pour en tirer un vin de messe unique au monde ! » Dans un texte drôle, roboratif et poétique, Gilles Clément montre avec brio que Notre-Dame-de-Paris est un roman et que l'incendie en est un chapitre. Un édifice en perpétuelle transformation qui bouleverse la notion de patrimoine en lui donnant un statut d'oeuvre changeante. Et aujourd'hui, si un tel projet venait à se réaliser, l'auteur en serait le monde vivant non-humain, un ensemble végétal et animal aux imprévisibles décisions.

  • Le chantier de reconstruction de la mère des églises de France passionne autant les parisiens que l'ensemble des français et bien au-delà des frontières ...Combien de temps sera nécessaire pour la voir renaître ? Sera-t-elle rebâtie à l'identique ou différente au contraire ? Quelles sont les difficultés sur le chantier ? Qui sont les experts dans sa reconstruction ? D'où viennent les matériaux ?.....
    L'observation du public ne tarit pas et les images nous replongent jour après jour dans les réalisations des bâtisseurs d'hier et d'aujourd'hui.

    Le Pèlerin et Notre Dame de Paris, c'est aussi une longue histoire commune, qui a déjà été largement illustrée dans les pages de l'hebdomadaire par Stéphane Compoint, photographe de renom.

    Le Pèlerin propose donc de revoir le développement du chantier avec les images inédites de Stéphane Compoint, tout au long de 2022.

    Une belle manière de vivre dans l'Espérance au fil du temps à travers cette renaissance qui advient mois après mois ...

  • Ce beau livre richement illustré, tiré d'une rubrique de la revue Le Monde de la Bible, présente les diverses interprétations que chaque grande oeuvre picturale a fait de la Bible. A l'aide de nombreuses reproductions de tableaux de maître et de leurs détails les plus significatifs, accompagnées d'un texte clair et pédagogique, ce livre permet de comprendre comment l'art s'est emparé du motif religieux ; et permet de voir comment la compréhension de l'Écriture « grandit avec ses lecteurs ».Les artistes sont loin d'être de simples illustrateurs. S'ils s'emparent de la Bible, ce n'est jamais pour en donner un banal équivalent pictural mais pour défendre une esthétique, pour montrer leur supériorité en représentant ce qui peut sembler insaisissable - comme le bouleversement d'une âme qui se convertit, le fugace instant d'une apparition, ou l'effet du discours de foi sur les esprits - pour dénoncer de manière détournée les horreurs du monde dans lequel ils vivent, ou bien une manière de se faire moralistes et de corriger les vices humains par l'Écriture sainte.

  • L'homme en croix, qui fut entre Ve et XIXe siècle le symbole identitaire du christianisme, est désormais l'un des sujets-symboles les plus universels qui soient, dans toutes les formes d'art de tous les continents. Il échappe à tout contrôle ecclésiastique ou politique, est la cible de toutes les dérisions et bricolages, et aussi l'outil rhétorique le plus éloquent pour dénoncer les maltraitances infligées à des populations ou à des personnes assimilables dès lors à des « crucifiées ».

    Cet ouvrage est une somme jusqu'à présent inédite, qui retrace l'histoire artistique, mais aussi intellectuelle,théologique et spirituelle, et pour les deux derniers siècles, politique et sociale, de ce sujet.

    Il s'adresse à tous ceux qui voudraient établir des liens rigoureux et éclairants entre la Crucifixion et la culture, de siècle en siècle et de lieu en lieu, et se faire une idée de la diffusion sans équivalent de ce sujet, non seulement en Europe et dans les Orients chrétiens, mais dans les continents hors d'Europe. Il comble un manque, celui d'une synthèse récente et bien documentée, en répondant aux critères de qualité et aux exigences informatives des sciences humaines, et avant tout à celles que requièrent les différentes facettes de l'histoire comparée des confessions chrétiennes, des religions et des civilisations, de l'histoire de l'art ou de l'histoire du dogme chrétien et de son interprétation.

    Il n'existait aucun livre de synthèse de ce genre. La précédente somme sur le sujet a été publiée à Nantes en 1959, avec des reproductions en noir et blanc, l'enquête s'arrêtant au Concile de Trente. Tous les livres sur la crucifixion parus depuis se limitent à un espace-temps restreint, ou à des survols.

  • René de Ceccatty est un des plus grands spécialistes de l'oeuvre littéraire et cinématographique de Pasolini. Il a réuni une anthologie de textes majeurs du cinéaste et poète sur la figure du Christ. Tous les textes reproduits le sont dans une nouvelle traduction. C'est une occasion unique de découvrir le rapport complexe et fasciné de Pasolini avec la figure de Jésus et la religion catholique, son message évangélique.
    On peut parler « d'identification au Christ », à sa révolte, à son sacrifice et au scandale que reconnaît être Jésus dans les évangiles.
    L'anthologie propose de nombreux textes, parfois inédits en français, poèmes, lettres, récits... Et notamment les textes les plus importants de Pasolini sur son film « L'évangile selon saint Matthieu ».

  • Le Requiem de Mozart : une oeuvre universelle pour le repos éternel.
    Toute l'histoire de cette composition énigmatique à la fin de la vie de Mozart et de ses différentes versions.

  • La Croix et Bayard Musique proposent un nouveau Hors-Série avec une oeuvre phare du répertoire de la musique sacrée : Les vêpres de la Vierge mises en musique par un des plus grands compositeurs italiens du XVIIIème siècle, Claudio Monteverdi.

    Les Vêpres

  • Avec ce très grand livre d'art et d'histoire, l'auteur a écrit la première histoire iconique de Dieu. Il raconte les mutations d'une aventure iconographique pleine de rebondissements, très mal connue, de l'Antiquité à nos jours.

  • Ce livre convie à une belle promenade dans un musée imaginaire, ou les oeuvres de Velasquez, Rembrandt, Giotto, Delacroix, de la Tour...
    Illustrent les plus grands récits de la Bible. D'un côté, une voix claire et légère conduit le regard sur les tableaux afin d'en révéler tout le génie et tout le sens ; de l'autre, une conteuse fait revivre les recits bibliques. Et l'on sort nourri et émerveillé de cet étonnant voyage.

  • Découvrir les abbayes, c'est entrer dans le secret des communautés qui les ont créées et animées, c'est pénétrer dans toute la richesse culturelle de ces lieux de recueillement uniques et c'est aussi revenir sur tout un pan de l'histoire de France en lien avec ce merveilleux patrimoine chrétien.

    Grâce à « La grande aventure des abbayes », - Découvrez 12 abbayes parmi les plus belles de France, en photos et à travers des récits historiques, - Comprenez l'organisation d'une abbaye et la vie des moines, leurs activités quotidiennes et leurs usages, - Apprenez-à distinguer les différents ordres monastiques et leur histoire au sein de l'histoire de France, - Art cistercien, art clunisien : voyez comment se sont développés ces courants, quels en sont les principes architecturaux et artistiques et comment les reconnaitre, - Découvrez la musique sacrée, sa place dans la vie des communautés monastiques, les oeuvres principales à entendre.

  • Une promenade à travers deux mille ans d'architecture religieuse en France, quel programme ! C'est ce que propose ce hors-série, conçu avec le souci de donner au plus large public les clés de compréhension et de lecture du patrimoine sacré.
    A travers les douze édifices choisis, répartis sur l'ensemble du territoire, c'est l'histoire de la spiritualité, de la création artistique et des dévotions populaires qui est racontée.

    Pour chaque monument, sur trois ou quatre double-pages le lecteur trouvera :

    Un repère chronologique pour le situer dans le temps, Un vivant récit de la construction qui retrace l'époque, raconte les hommes et les courants spirituels.
    Un portrait d'une figure importante de l'histoire du monument : abbé, artiste,...
    Une infographie du site qui désigne les incontournables de la visite et décrypte des termes de vocabulaire liés au lieu et à son architecture Des photos légendées pour une présentation pédagogique

  • Un point c'est tout

    Tomi Ungerer

    • Bayard
    • 4 Novembre 2011

    Pour la première fois, le célèbre dessinateur que le grand public connaît par ses livres pour enfants (Les Trois brigands, Le géant de Zeralda) et ses dessins militants et érotiques, raconte, dans un entretien, son itinéraire marqué par sa passion du dessin. De son enfance dans une famille un peu « déjantée » au coeur de l'Alsace occupée par les nazis, à ses voyages jusqu'au cap nord sur des cargots, ses rencontres avec des personnages étranges, sa guerre d'Algérie, sa révolte, ses doutes, sa vie à New York où il devient célèbre, jusqu'à aujourd'hui. Un récit fort, qui porte un regard d'une profonde originalité sur le monde.

  • Le Stabat Mater (Jean-Baptiste Pergolèse) : une méditation sur la souffrance de la Vierge Marie, toute de douleur au pied de la Croix. Une mère devant le drame de mort de son fils, une femme bien incarnée, pleine de désolation. Cette séquence du Vendredi saint, dernière oeuvre composée par Pergolèse qui n'a que 26 ans, est devenue au fil du temps une oeuvre majeure du répertoire de la musique sacrée. Cette oeuvre est à la fois pleine de douleur et de sérénité.
    Le Stabat Mater (Antonio Vivaldi) : A l'inverse , la composition de Vivaldi était tombée dans l'oubli pendant de nombreuses années. Elle fut donnée pour la première fois en 1712 à l'occasion de la fête des sept douleurs de la Vierge Marie, et a été redécouverte au XXème siècle. L'interprétation proposée ici est considérée aujourd'hui comme un « Sommet vivaldien ! Chiara Banchini dynamite largement une tradition poussiéreuse. Elle nous dévoile, avec des options passionnément vécues, poétiques et inventives, la piété incandescente du Grand Vénitien." Classica-Répertoire

  • Chocolat ; les images du film

    Collectif

    • Bayard
    • 20 Janvier 2016

    Les acteurs Omar Sy et James Thierrée, et le réalisateur Roschdy Zem racontent l'aventure du film, en présentant 70 photos du tournage.
    A découvrir aussi : des reproductions de dessins de Toulouse-Lautrec et des documents d'époque, présentés par l'historien Gérard Noiriel.

  • Une belle surprise : Compostelle vu par les Américains. Mais cet ouvrage est d'abord un témoignage, un dialogue splendide et touchant entre un père (Martin) et son fils (Emilio) sur l'évolution de leur relation au fil de leur vie. Leur famille est originaire de Galice, près de Compostelle et c'est une histoire d'immigration qu'ils racontent. Chacun écrit à tour de rôle, en commençant par raconter le tournage du film sur le chemin de Compostelle. Et puis les moments forts en famille, la profonde foi chrétienne de Martin, la complicité et les difficultés de chacun, les errances, l'alcoolisme. C'est une route réelle et métaphorique qu'ils parcourent ensemble et qui leur permet, enfin, de se comprendre et de s'aimer.

  • Interprète de grand talent transfigurée par la « nécessité du partage » avec le public, Emmanuelle Riva est une femme secrète éprise « d'absolu » qui a tourné avec les plus grands réalisateurs. Elle a entretenu un rapport privilégié avec Marguerite Duras, qu'elle a bien connue et dont elle a toute sa vie interprété les textes, d'Hiroshima mon amour, au cinéma, qui l'a révélée, à Savannah Bay, au théâtre, il y a quelques mois. Parallèlement à son travail de comédienne exigeante, Emmanuelle Riva n'a cessé de lire, de dire et d'écrire de la poésie.
    Dans cet ouvrage, l'artiste secrète se raconte et dévoile un incroyable parcours d'artiste éprise de théâtre qui, promise à un avenir de couturière, va quitter ses Vosges natales pour, après être passée par l'école de de la Rue Blanche, travailler avec les plus grands réalisateurs (Jean-Pierre Melville, Alain Resnais, Georges Franju, Philippe Garel.) On découvre le regard d'une comédienne exigeante et pleine de fantaisie, passionnée de mots, comme l'attestent les poèmes, qu'elle n'a jamais cessé d'écrire tout au long de sa vie et qui complètent ce remarquable témoignage.

  • L'Oratorio de Noël, réunion de six cantates créée pour les célébrations de l'hiver 1734-1735. Le génie musical et la foi vibrante du « père des musiciens » y fusionnent pour exalter cette méditation sur l'histoire de Noël, de la naissance de Jésus jusqu'à la visite des mages.
    La Croix et Harmonia Mundi vous proposent l'interprétation dirigée par René Jacobs.
    Et pour mieux écouter cette oeuvre-monument pendant toute la période de Noël, La Croix vous rappelle le contexte et le sens de cette oeuvre, vous donne des clés d'écoute et vous propose une promenade artistique et méditative grâce à de nombreuses oeuvres d'art sur la Nativité, l'adoration des bergers , l'appel des mages ...
    Avec ce premier numéro d'une nouvelle collection qui propose de faire découvrir avec plaisir le meilleur de la musique sacrée, nous vous souhaitons des très beaux moments d'écoute .

empty